Catégories
Actualités Insolites

Un discours sur l'hymne national se profile pour la NBA et d'autres ligues

Rick Carlisle ne sait pas trop à quoi s'attendre des joueurs pendant l'hymne national lorsque la saison NBA reprendra dans des arènes vides en Floride.

L'entraîneur des Dallas Mavericks sait comment il réagira si les joueurs s'agenouillent ou enfreignent d'une autre manière une politique de longue date de la ligue qui les oblige à rester debout pendant le jeu de «The Star-Spangled Banner».

"Nous soutenons nos joueurs à 100% en termes de leur capacité à s'exprimer individuellement ou en groupe s'ils le souhaitent", a déclaré Carlisle. «Je ne sais pas exactement à quoi ça va ressembler à Orlando. Il pourrait y avoir différentes formes d'expression. Mais notre pays est un pays libre. »

La mort de George Floyd sous la garde de la police de Minneapolis en mai a suscité de nouvelles questions dans les sports concernant l'agenouillement pendant l'hymne et le geste a été vu du football européen aux courses automobiles nord-américaines. L'ancien quart-arrière de San Francisco, Colin Kaepernick, a lancé le dernier mouvement en 2016, affirmant qu'il protestait contre les inégalités raciales et les mauvais traitements infligés par la police aux minorités.

Depuis que les sports ont repris après la mort de Floyd, les joueurs se sont agenouillés dans le monde entier, lors d'événements sportifs professionnels et même de jeunes. Et le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a déclaré que la ligue avait tort de ne pas reconnaître le droit de ses joueurs à protester pacifiquement, une décision qui a peut-être suscité de nouvelles critiques de la part du président Donald Trump, qui s'est longtemps opposé à s'agenouiller pendant l'hymne.

Rien n'indique que des ligues aient sauté l'hymne malgré des salles vides.

«C'est une sorte de déclaration que nous sommes toujours là», a déclaré Adrian Burgos Jr., professeur d'histoire à l'Université de l'Illinois, qui a étudié les problèmes des minorités dans les sports professionnels. "C'est à quel point l'hymne est devenu partie intégrante du sport des spectateurs aux États-Unis."

À la veille de la fête du 4 juillet, voici un aperçu des principales ligues sportives nord-américaines et de leurs approches de l'hymne national – un rendez-vous de longue date lors des jeux.

NBA / WNBA

La politique appelant les joueurs à «se tenir debout et à s'aligner dans une posture digne» existe depuis près de 40 ans. Au cours de la pré-saison 2016, deux chanteurs – des femmes, une blanche et une noire – se sont agenouillés lorsqu'ils ont interprété l'hymne. Tous deux ont dit qu'ils l'avaient fait pour attirer l'attention sur le racisme systémique.

On pense que la NBA attend non seulement, mais encouragera, les joueurs à faire des déclarations sur la nécessité d'un changement social lors du redémarrage de la saison. Le commissaire Adam Silver, s'exprimant lors d'un événement Time 100 cette semaine, a suggéré que la ligue n'est pas sûre de ce qui se passera si les joueurs choisissent de s'agenouiller.

"Nous avons une règle dans nos livres qui remonte au début des années 1980, qui précède même le mandat de David Stern en tant que commissaire, qui appelle les joueurs à faire la queue lors de l'hymne national", a déclaré Silver. «Je comprends également le rôle de la protestation et je pense que nous allons faire face à cette situation lorsqu'elle se présentera.»

La WNBA a la même politique, mais les joueurs n'ont pas été sanctionnés pour s'être agenouillé.

NFL

Parce que Kaepernick a été le premier à s'agenouiller pendant l'hymne, la NFL a toujours été à l'épicentre du débat. La politique de la ligue à l'époque était obscure quant à savoir si les joueurs devaient se lever. Mais il y avait des propriétaires vocaux, tels que Jerry Jones des Cowboys de Dallas, qui menaçaient de mettre les joueurs en banc s'ils ne se tenaient pas.

En fin de compte, la NFL a adopté une politique selon laquelle les joueurs et le personnel non-joueur devaient se tenir debout, tout en donnant aux joueurs la possibilité de rester dans les vestiaires pendant l'hymne. À travers tout cela, il y a généralement eu au moins quelques joueurs qui se sont agenouillés et n'ont jamais fait face à la discipline.

La marée a changé soudainement après la mort de Floyd, avec plusieurs stars de la NFL qui ont essentiellement osé la ligue pour les empêcher de s'agenouiller s'il y a des matchs en 2020 au milieu de la pandémie de coronavirus. Goodell a répondu rapidement.

"Nous, la Ligue nationale de football, admettons que nous avons eu tort de ne pas avoir écouté les joueurs de la NFL plus tôt et encourageons tous à s'exprimer et à protester pacifiquement", a déclaré Goodell dans une vidéo début juin. «Je proteste personnellement avec vous et je veux faire partie du changement si nécessaire dans ce pays.»

De nombreux joueurs, dont le jeune quart-arrière vedette Baker Mayfield à Cleveland et l'Arizona Kyler Murray, ont clairement fait savoir qu'ils s'agenouilleraient. Il en va de même pour l’entraîneur de Houston, Bill O’Brien, et l’entraîneur de la Caroline, Matt Rhule.

MLB

Les directives du baseball ont la flexibilité de permettre un choix personnel, et l'ancien receveur d'Oakland, Bruce Maxwell, aurait été le premier de son sport à s'agenouiller pendant l'hymne en 2017, peu de temps après que Trump ait critiqué les joueurs de la NFL.

Alors que la NBA a déclaré qu'elle disposerait de plusieurs débouchés pour l'expression de causes sociales en supposant que sa saison reprenne, la MLB envisage des possibilités similaires avec la saison de 60 matchs qui devrait commencer le 23 juillet.

Le manager des Texas Rangers, Chris Woodward, a déclaré que lui et ses joueurs avaient eu plusieurs discussions à la suite des protestations à travers le pays contre la mort de Floyd.

"J'ai senti qu'il était très important pour beaucoup de nos joueurs, en particulier les joueurs des minorités, de partager leurs sentiments avec leurs coéquipiers", a déclaré Woodward. «Je ne sais pas où nous en sommes quant à la façon dont l'hymne va se jouer. Mais je soutiendrai notre équipe. Je soutiendrai nos joueurs individuellement s'ils ont des convictions personnelles qu'ils ont envie de partager. »

NHL

Le livre de règles de la LNH ne traite pas du comportement des joueurs lors des hymnes nationaux lors de ses matchs. Les protestations ont été rares; L'attaquant de Tampa Bay J.T. Brown a levé son poing droit pendant l'hymne avant le premier match sur route de l'équipe de la saison en 2017.

NWSL

La Ligue nationale de soccer féminin a révisé sa politique sur l'hymne après que la plupart des joueuses se soient agenouillées pendant l'hymne avant les matchs d'ouverture de la saison le week-end dernier lors de la Challenge Cup. La NWSL a été la première ligue d'équipes sportives professionnelles à reprendre ou à commencer à jouer depuis l'arrêt. Certains joueurs ont été critiqués pour ne pas s'agenouiller, donc la ligue permettra aux joueurs de rester dans les vestiaires pendant l'hymne.

«La NWSL soutient chaque joueur, officiel et membre du personnel», a déclaré la commissaire de la NWSL, Lisa Baird. «Agenouillez-vous sur le terrain. Tenez-vous avec votre main sur votre cœur. Honorez vos sentiments dans l'intimité des vestiaires ou au milieu de terrain. »

NASCAR

La plus grande série de courses automobiles en Amérique du Nord depuis des années avait des conseils spécifiques pour que ses équipes se tiennent debout, sans casque et sans chapeau, avec les mains droites sur le cœur pendant l'hymne. Cette langue a été supprimée il y a moins d'un mois alors que NASCAR passe par son propre compte.

MLS

La plus grande ligue de football masculine professionnelle d’Amérique du Nord a adopté une politique qui soutient la liberté d’expression des joueurs, et le commissaire Dan Garber a envoyé une note au personnel de la ligue pour le soutenir il y a trois ans, alors que le débat de Kaepernick faisait rage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *