Catégories
Actualités Insolites

L'UES décide de supprimer "Enquêtes" du nom

TORONTO – Après avoir à nouveau innocenté tous les policiers de tout acte répréhensible dans la mort d'un autre Torontois noir, l'Unité des enquêtes spéciales a choisi de supprimer le mot «Enquêtes» de leur nom afin d'éviter de donner à quiconque l'impression qu'il pourrait prendre la peine de trouver des raisons de porter des accusations contre la police plus de 3% du temps.

Cinq officiers de police ont été dégagés de toute responsabilité dans la mort de Régis Korchinski-Paquet selon le tampon en caoutchouc géant qui dit «LES POLICIERS NE LE FAIT PAS» qui est tamponné sur plus de 97% des affaires portées devant l'unité.

«Bien que l’Unité des enquêtes spéciales de l’Ontario ait été créée pour assurer une surveillance civile de la police dans la province, il est enfin temps pour nous d’admettre à quoi ressemble vraiment les choses ici», a expliqué le procureur général Doug Downey. «C’est pourquoi nous avons pensé abandonner le mot« Enquêtes »du nom, car nous ne trompons personne. À bien y penser, il est un peu riche pour nous d’appeler cela une agence de surveillance civile quand on pense au nombre de flics que nous employons. »

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a réagi au changement de nom de l'Unité en allouant un financement supplémentaire de 300 millions de dollars pour le changement de marque et en embauchant davantage d'agents pour faire fonctionner le tampon en caoutchouc géant.

L’Unité a promis de célébrer son nouveau nom en ouvrant une enquête sur la manière d’introduire un char au défilé de la fierté de l’année prochaine.

En savoir plus:
Doug Ford, article vedette, financement, police, Pride Parade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *