Catégories
Actualités Insolites

Les Torontois espèrent que le froid aplatit la courbe des comédiens de plein air merdiques

TORONTO – La fermeture de salles de comédie à travers la ville cet été en raison du coronavirus a provoqué une épidémie des comédiens les plus merdiques et les plus offensants de Toronto dans les parcs publics. Cependant, avec le début de la chute, de nombreux Torontois espèrent que les températures plus froides aideront à aplatir la courbe des stand-ups indésirables.

Melanie Scofield, une visiteuse fréquente de Trinity Bellwoods, a raconté comment elle a récemment été la proie de l'une des épidémies la semaine dernière sous la forme d'un événement à micro ouvert dans le parc.

«C'était horrible», a-t-elle raconté. «Je pensais que j'étais en sécurité. Je pensais avoir pris toutes les précautions nécessaires en m'éloignant des clubs de comédie. Mais avant que je le sache, il y avait dix mecs blancs avec un micro qui faisaient tous des blagues sur la façon dont ils ne pouvaient pas se moquer des personnes trans sans être appelés nazis. L’une d’entre elles a tenté de frapper une grand-mère quand elle leur a demandé de cesser de crier «annuler la culture» aux enfants qui passaient. "

«Je suis partie», a-t-elle poursuivi. «Mais il était trop tard: je souffre maintenant de nausées, d'urticaire induite par le stress et d'un ESPT induit par une blague de bite. J'espère seulement que lorsqu'il commencera à neiger, leur nombre diminuera.

Leslie Hooper, une comédienne locale qui a aimé se produire dans les espaces extérieurs cet été, a exprimé sa déception que de terribles membres de sa communauté infectent la scène à un rythme si rapide.

«La plupart d'entre nous aiment juste faire rire les gens», a-t-elle dit tristement, après avoir signalé un événement sur Facebook annonçant une émission de stand-up composée de 'comédiens qui ont un COVID'. mais prier pour l'hiver. Ces types de gars sont fragiles et particulièrement sensibles aux critiques et du froid."

«Je ne vois pas quel est le problème», s’exclame Mike Bickerton, un stand-up particulièrement viral connu pour avoir infecté plusieurs parcs au cours des dernières semaines. «C’est un espace public. Nous avons le droit de crier nos slogans de merde sur les gens qui meurent de COVID sur nos mégaphones à des foules de gens ivres tapageurs jusqu'à 2h00 du matin.

«Jusqu'à ce que nous devions mettre des manteaux, c'est vrai. Si les gens ne peuvent pas voir mon t-shirt «Suck It, PC Police», cela ne vaut pas la peine. Mes garçons et moi allons simplement aller hiberner jusqu'au printemps.

Au moment de mettre sous presse, les citoyens de High Park s'étaient tous regroupés pour acheter une motoneige afin de convaincre les stand-ups que l'hiver était arrivé plus tôt cette année.

En savoir plus:
annuler la culture, comédiens, Coronavirus, COVID, High Park, humoriste, Trinity Bellwoods

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *