Catégories
Actualités Insolites

Les médias qui viennent de prendre position contre le racisme prennent un jour de triche pour louer le terroriste blanc

OTTAWA – Malgré les engagements pris le mois dernier pour lutter contre le racisme systémique dans le journalisme, les médias canadiens se sont permis une journée de triche rapide pour féliciter le terroriste blanc armé qui a percuté une camionnette par une porte et a erré sur le terrain de la résidence officielle du Premier ministre avec un pistolet.

"Écoutez, je sais que nous avons fait de grandes promesses concernant la" lutte contre le racisme sous toutes ses formes "", a déclaré la PDG de CBC / Radio-Canada, Catherine Tait, dans la récente déclaration de l'antenne sur l'antiracisme, la diversité et l'inclusion. "Mais parfois, il suffit de faire preuve de souplesse pour pouvoir parler de la grande entreprise de saucisses à l'ail jalapeño de ce type blanc lourdement armé".

Corey Hurren, l'homme qui a conduit à Ottawa en provenance du Manitoba avec quatre pistolets dans sa camionnette, fait maintenant face à 22 accusations criminelles et à une campagne de relations publiques étonnamment positive de la part de plusieurs des principales sources d'information du Canada. Les journalistes n'ont pas tardé à retrouver leurs amis et voisins pour une citation sur la façon dont ils sont "choqués" qu'un "bon membre de la communauté" et "diable de pêcheur" comme Hurren tentent de "dire à Trudeau ce qui est quoi".

Le PDG de Torstar, David Holland, a déclaré que la couverture médiatique favorable était une bonne raison. «Au Toronto Star, nous avons dit que nous prendrions des mesures concrètes pour lutter contre les inégalités, l'exclusion et la discrimination. Mais c'est un marathon, pas un sprint. Nous devons nous donner le jour occasionnel de souligner que la pandémie de COVID-19 a fait des ravages particulièrement durs sur ce type blanc, sinon nous nous fatiguerons avec tout le racisme, la justice et la responsabilité que nous faisons ».

D'autres ont blâmé les lecteurs pour leurs attentes élevées. "Soyez honnête: que pensiez-vous que nous allions faire?" a déclaré le PDG du National Post, Andrew MacLeod. "Je veux dire, nous avons commencé petit, appelant ce gars un" garçon de ferme "qui a grandi dans la nature, puis nous avons commencé à parler de la façon dont il s'est porté volontaire au Lions Club local, et comment il s'est présenté à la résidence du Premier ministre. avec des armes était une mission qui a changé la vie. Nous n'avons pas pu résister. "

"Et avez-vous entendu ce type rencontrer Arlene Dickinson de Dragon’s Den une fois? Je veux dire, wow! "

Maintenant que la journée de triche est terminée, la plupart des médias se sont à nouveau engagés à travailler dur contre le racisme et ont demandé à quiconque en voit quelques-uns de leur faire savoir où il se trouve.

Voir plus:
CBC, Featured Post, médias, National Post, racisme, terroriste, Toronto Star, Trudeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *