Catégories
Actualités Insolites

Les Blue Jays proposent de changer de nom en quelque chose de raciste afin de trouver une nouvelle maison aux États-Unis.

N'importe où sauf TORONTO – Après que les Blue Jays de Toronto ont été empêchés de jouer dans leur ville natale et rejetés par Pittsburgh, l'équipe désespérée a déclaré qu'elle était prête à changer son nom en quelque chose d'offensif afin d'obtenir plus d'intérêt pour les villes américaines.

«Nous comprenons que pour être une équipe sportive professionnelle basée aux États-Unis, il est utile d'avoir un nom raciste», a déclaré le directeur général Ross Atkins. «Bien que nous n'en soyons pas ravis, nous sommes prêts à jouer au ballon pour jouer au ballon.»

Compte tenu de l’état actuel des États-Unis et de l’histoire de noms d’équipes culturellement insensibles, Atkins et l’équipe pensent que la meilleure option du club est de changer leur nom en quelque chose qui devra être changé dans quelques mois.

«Ce sera difficile, mais je suis sûr que nous pouvons trouver une culture que les sports des ligues majeures n’ont pas encore insultée», a déclaré Vladimir Guerrero Jr.

«Il n’est même pas nécessaire que ce soit un groupe ethnique! Les Pizza-gaters de Toronto, les Toronto 9/11 Truthers, les MAGAnificents de Toronto… nous sommes prêts à avoir n'importe quel nom offensif avec n'importe quelle mascotte offensive afin que nous puissions revenir à ce qui est vraiment important: les accords de marque. ETATS-UNIS!"

L’équipe est également ravie d’apprendre que depuis que l’équipe de la LCF d’Edmonton a accepté de changer de nom, son ancien nom est maintenant disponible. «Je suis sûr que les Américains auront du plaisir à offenser une toute nouvelle culture contre laquelle ils ne se lancent que parfois des coups de pot», a déclaré Bo Bichette.

«Nous sommes vraiment disposés à appeler notre équipe n'importe quoi à ce stade», a déclaré Atkins. «Nous portons avec nous l'esprit fier de nos concitoyens canadiens en ce sens que nous sommes adaptables et capables d'ignorer une ignorance culturelle très évidente et omniprésente.

Avec le temps presse pour trouver une nouvelle maison, les Blue Jays interrogeront démocratiquement les communautés américaines pour savoir quel groupe ils aimeraient le plus voir rabaisser.

En savoir plus:
baseball, Blue Jays, Article vedette, Jays, MLB, racisme, sports, Toronto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *