Catégories
Actualités Insolites

Le chef du Bloc promet de déclencher et de perdre les élections

MONTRÉAL – Ce mercredi, le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet a menacé de forcer une élection fédérale à l'automne, élection qu'il promet de perdre.

La remarque de Blanchet intervient au milieu de l’enquête éthique sur les liens de Trudeau et Morneau avec WE Charity. Le chef du Bloc insiste sur le fait que la seule façon de l’empêcher de perdre de façon catastrophique aux urnes serait si le premier ministre Justin Trudeau, le ministre des Finances Bill Morneau et Katie Telford, chef de cabinet du Premier ministre, démissionnent tous.

«Il est plus nocif pour notre pays d'avoir ces trois en position de pouvoir que d'avoir des millions de Canadiens se rassemblent pour voter en personne dans ce qui sera sans aucun doute la deuxième vague de la pandémie de coronavirus», a déclaré le chef du parti. avec moins de 10% des sièges à la Chambre des communes.

"Tout ira bien! Si les enfants québécois peuvent être entassés dans les salles de classe, le moins que les anglophones et les allophones puissent faire est de se ranger dans leurs centres communautaires locaux pour voter pour n'importe quel parti en dehors du mien.

Blanchet n'a pas encore discuté avec un autre parti pour aller de l'avant avec une motion de censure, mais a assuré les partisans du Bloc qu'ils auraient la possibilité de voter pour les libéraux, les conservateurs et peut-être même le NPD.

«Ces trois éléments ne sont pas dignes de confiance, tout comme les allégations anonymes d'inconduite sexuelle portées contre moi le mois dernier. Une fois qu'ils auront démissionné, je ne poursuivrai plus une élection que je n'avais pas eu la chance de gagner … mais encore une fois, une fois ces trois partis, qui restera-t-il à la tête du gouvernement? " Blanchet gloussa silencieusement pour lui-même. «Peut-être que le pays sera contraint à des élections, que mes demandes soient satisfaites ou non!»

Le chef du Bloc québécois a terminé sa déclaration en réitérant son soutien à un vote en octobre, en disant: «Trudeau et Morneau ont mal géré l'argent des travailleurs canadiens, alors que j'utiliserais simplement l'argent des contribuables canadiens pour forcer tout le monde à revenir à la campagne. Piste."

En savoir plus:
Bill Morneau, Bloc Québécois, Conservateurs, Coronavirus, Article vedette, Chambre des communes, Justin Trudeau, Libéraux, NPD, Panda, WE Charity, Yves-François Blanchet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *