Catégories
Actualités Insolites

Biden a-t-il qualifié Trump de «xénophobe»?

Dans les mois précédant l'élection présidentielle de novembre 2020, le président américain Donald Trump accusé son opposant politique, le candidat démocrate Joe Biden, de le qualifier de «xénophobe». Voici un exemple de Trump faisant cette accusation sur Twitter:

L'affirmation selon laquelle Biden a qualifié la restriction de voyage de Trump et / ou de Trump en Chine, en particulier, de «xénophobe» est celle que Trump a répétée à plusieurs reprises. Il a de nouveau fait cette affirmation, par exemple, lors d'un rassemblement de campagne virtuel le 20 septembre 2020, en disant: «Lorsque j'ai interdit de voyager depuis la Chine en janvier, Biden l'a qualifié d'hystérique, de xénophobe. Si nous l'avions écouté, des centaines de milliers de personnes seraient mortes.

Il est vrai que Biden a qualifié Trump et certaines de ses déclarations et actions dans le contexte de sa gestion de l'épidémie de coronavirus de «xénophobes». Mais on ne sait pas si Biden faisait spécifiquement référence à la restriction de voyage de Trump en Chine, comme Trump l'a affirmé.

L'épidémie qui deviendrait plus tard une pandémie mortelle a été initialement détectée à Wuhan, en Chine, à l'hiver 2019. En février 2020, l'administration Trump a restreint, mais n'a pas «fermé», les voyages depuis la Chine, citant le «potentiel de propagation transmission du virus par des personnes infectées cherchant à entrer aux États-Unis. »

Le 1er février 2020, au lendemain de l'annonce des restrictions par Trump, Biden tweeté, «Nous sommes au milieu d'une crise avec le coronavirus. Nous devons montrer la voie avec la science – et non le bilan d’hystérie, de xénophobie et de peur de Donald Trump. Il est la pire personne possible pour mener notre pays à travers une urgence sanitaire mondiale. » Biden n'a pas mentionné spécifiquement la restriction de voyage.

Dans un discours prononcé en mai 2020 devant le Asian American and Pacific Islanders Victory Fund, un comité d'action politique dédié à la mobilisation des électeurs dans les communautés d'origine asiatique et des îles du Pacifique, Biden a qualifié la réponse de Trump au coronavirus de «xénophobe». Il a déclaré que Trump était responsable d'une «nouvelle vague de messages raciaux, d'attaques verbales et physiques et d'autres actes de haine, certains subtils, certains manifestes, contre les Américains d'origine asiatique et les insulaires du Pacifique.

Biden a énuméré des exemples tels que Trump disant au correspondant de CBS News à la Maison Blanche, Weijia Jiang, de «demander à la Chine» en réponse à une question sur le coronavirus qu'elle lui avait posée lors d'un point de presse à la Maison Blanche, et critiquer La conférencière de la Chambre, Nancy Pelosi, pour sa visite à Chinatown à San Francisco pour aider à stimuler les affaires là-bas.

L'Anti-Defamation League a signalé une augmentation des crimes haineux dont les Asiatiques sont victimes au milieu de la pandémie COVID-19, évoquant la rhétorique des élus, y compris Trump, qui a qualifié la maladie de «grippe Kung», entre autres termes racistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *