Catégories
Actualités Insolites

Au milieu de J.K. La controverse de Rowling, une femme locale peut enfin admettre qu'elle n'a jamais lu de livres Harry Potter

HALIFAX, N.S. – Suite aux commentaires controversés de J.K. Rowling sur la validité des femmes trans, Heather Markowski, 36 ans, peut enfin admettre qu'elle n'a jamais lu aucun des livres de Harry Potter.

«Je n'ai jamais vraiment compris l'intérêt des histoires sur les sorciers ou la magie. Le fait que tant de personnes puissent soutenir quelque chose que je ne pouvais pas envelopper était surprenant. J'ai réussi à garder mes commentaires pour moi pendant plus de 20 ans, mais plus maintenant », a déclaré Markowski.

Après des années d'écoute silencieuse de ses amis et de sa famille discuter de leur appréciation mutuelle de la série de livres bien-aimés, Markowski est maintenant libre de dire sa vérité sur les livres.

«Vous vous attendez à ce que je croie que ce garçon, qui n'a jamais été un sorcier auparavant, est soudain un sorcier parce qu'un ogre nommé Dumbo se présente à sa maison et lui dit qu'il l'est? Puis il se heurte à un mur et entre dans un univers parallèle sorcier où les chapeaux de sorcières vous organisent dans un système de classe arbitraire? demanda Markowski. "Je ne pense tout simplement pas que J.K. Rowling, c'est quelqu'un à qui nous devons faire confiance », a-t-elle poursuivi à propos de l'auteur, qui est parfois connu pour s'identifier comme Robert Galbraith.

Markowski prévoit de passer sa semaine à expliquer à ses amis et à sa famille pourquoi la série est fondamentalement incorrecte, sur la base de sa propre expérience humaine, et rien d'autre. Après tout, cela perpétue l'idée erronée qu'il existe un monde où chacun, quelles que soient ses différences, peut être accepté exactement pour ce qu'il est.

Selon la mère de Markowski, June Feldman, ce type de diatribes non sollicitées n’est pas rare pour sa fille. «Elle aime juste dire ce qu'elle pense, que nous nous en soucions ou non. Vous savez, elle écrit des histoires sur la vie sur une planète dans une autre galaxie. Peu lui importe que ce soit scientifiquement impossible, parce que vous savez, les sorciers. "

Au moment de la presse, Markowski a préparé une présentation Powerpoint pour expliquer pourquoi elle refuse également de lire Le Seigneur des anneaux parce que le mot "Hobbit" n'était pas techniquement un mot lorsque le livre a été publié pour la première fois.

Voir plus:
Livres, Harry Potter, J.K. Rowling, littérature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *