Catégories
Actualités Insolites

Après mûre réflexion, un habitant de la région est prêt à émettre un avis que personne n'a demandé sur le mouvement Black Lives Matter

Morden, MB – Henry Gittner, un habitant de la région, a finalement répondu aux appels inexistants pour qu'il donne son opinion sur le mouvement Black Lives Matter et la brutalité policière en écrivant un long article sur Facebook.

"Après réflexion, réflexion et un peu de méditation sur la question, je me sens enfin prêt à parler de ce sujet très important", a déclaré Gittner, sous l'impression que le monde l'attendait pour les éclairer sur le sujet.

"Rapidement, je veux juste mentionner quelques-uns des livres et périodiques qui m'ont informé de ma quête pour comprendre cette affaire", a-t-il ajouté avant de consacrer 3 paragraphes énumérant des livres et des articles qu'il n'a certainement pas lus.

Glittner, qui n'a aucune expertise académique ou expérience de la vie dans le domaine, a passé 1 000 mots à passer en revue sa réaction aux événements récents au fur et à mesure qu'ils se déroulaient, les problèmes moraux et les dilemmes qu'ils présentent, ainsi que ce qu'il croit «les grands philosophes» comme Kant et Hegel devrait en parler. Tous au service d'une opinion qui se résume essentiellement au même «racisme mauvais mais je n'aime pas les émeutes», tous les centristes blancs jaillissent depuis le début des premières manifestations.

"Vous n'avez probablement jamais entendu parler de cet écrivain nommé James Baldwin, mais je pense qu'il soulève des points importants", a écrit Gittner à un moment donné.

Gittner a conclu que "à la fin de la journée, nous avons juste besoin d'apprendre à nous aimer."

Au moment de la publication, le post de Gittner a 2 likes 0 partages et 1 commentaire de sa tante demandant comment allait sa sœur.

Voir plus:
Black Lives Matter, Facebook, article vedette, homme du coin, opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *